Totemus : une chasse au trésor dans chaque ville

Il y a quelques jours, la Travellers Family a découvert Totemus et nous lance , sur Instagram, le défi d’en faire autant. Et vous le savez, nous sommes plutôt bon public pour ce genre d’initiatives.

L’application Totemus

Avant d’ouvrir la voiture, il faut d’abord ouvrir l’Apple Store et charger son téléphone. Car Totemus, c’est une application pour smartphone, à mi-chemin entre le jeu de piste et le geocaching. Elle met en valeur le patrimoine local et ses richesses. Testons ça.

Après avoir téléchargé l’app (méga intuitive, soit dit en passant), nous examinons le concept et les différentes chasses au trésor proches de chez nous. Charleroi ? Namur ? Mariembourg ? Non, ce sera Walcourt, 3,4 km, durée 1h15.

A la découverte de Walcourt

Vous connaissez la grande passion des garçons pour les plaines de jeux ? Sachez que ça complique la donne quand la plaine est située au début de notre aventure. Car c’est à l’Office du Tourisme de Walcourt que démarre notre chasse. Et qu’est-ce qui se cache derrière l’Office ? De fait…

Isaac nous aura beaucoup parlé de son retour à la plaine de jeux. Parfois avec motivation. Parfois avec frustration.

Et si vous vous demandez « une chasse peut-elle être interrompue et reprise ensuite? », le jour d’après par exemple, la réponse est « Oui »…
Nous sommes donc revenus le lendemain avec Léo, qui achèvera cette quête au totem, permettant à Isaac de rejoindre plus vite son trésor à lui : la balancelle et le toboggan.

Walcourt, ses ruelles, sa Basilique

Quelle belle découverte ! Et pour être honnête, nous ne l’aurions pas faite sans l’application qui nous a guidés dans ces ruelles pavées et ces escaliers cachés. Walcourt réserve bien des surprises. On se croirait presque dans un village du sud de la France.

Et pour être encore plus honnête ? La promenade pourrait être encore plus belle avec davantage d’entretien et quelques aménagements. Amis du Collège Communal de Walcourt, si vous nous lisez … 🙂

On gagne quoi ?

C’est la première réaction de Léo en fin de parcours : « et il est où le trésor? ». De fait, une chasse au trésor sans trésor, ça perd de son sens.

Totemus y a remédié. Après chaque balade, vous recevez des Toteez, qui pourront être échangés sur la boutique de Totemus. Contre des bons cadeaux chez leurs partenaires. Mais aussi contre des Badges Totemus (chaque Province y est représentée par un symbole).

Nous venons de commander les nôtres pour notre prochaine expédition Totemus. L’arrivée dévoilera cette petite récompense, que les enfants serreront dans leurs petites mains moites comme le plus précieux des trésors.

Pour vivre l’aventure

Rien de plus simple, téléchargez l’application, choisissez une ville et c’est parti !

Pour l’App Store (Apple)

Pour le Play Store (Android)

Et pour découvrir les chasses ainsi que la boutique de récompenses, c’est par ici

Découvrir Fosses-la-Ville à vélo

L’Office du Tourisme de Fosses-la-Ville (entre Namur et Charleroi) a organisé une journée « Découverte de l’entité » et cherchait, pour la tester, une famille avec enfants, appréciant les aventures à vélo. Ca ne vous rappelle personne?

C’est évidemment avec plaisir que nous nous lançons dans cette nouvelle escapade. Et nous sommes heureux de vous en donner les étapes. Une journée sur-mesure, ça vous tente?

  1. ReGare – La Nature en 5 sens

Notre aventure démarre au Centre d’interprétation « ReGare ».

ReGare, c’est la transformation de l’ancienne gare de Fosses en un point info touristique et un espace culturel, principalement consacré aux folklores fossois et régional.

Du 28 mai au 3 octobre 2021, vous pourrez y découvrir l’animation « La Nature en 5 sens ». On vous laisse découvrir quelques photos sans tout vous dévoiler. Nous vous conseillons une seule chose : capturez l’instant où vos enfants marcheront sur les pommes de pins, goûteront un clou de girofle et sentiront la citronnelle. Sensations garanties!

Vous y découvrirez également de nombreuses photos nature prises au Lac de Bambois par le Groupe d’Observation Permanente du Lac.

Très agréable moment de partage et de rigolade en famille.

2. A vélo direction le Lac de Bambois

On accroche la remorque aux vélos (celui de papa pour être exact), on y charge les jeunes aventuriers et on monte sur le RaVeL direction le Lac de Bambois.

Maman vous dira que ça monte pour aller. Papa vous dira que c’était trop facile. La vérité est certainement entre les deux.
La distance entre le centre et le lac est de 3km, sur cette route uniquement accessibles aux piétons, cyclistes, cavaliers et personnes à mobilité réduite.

C’est Léo qui tient la carte. Heureusement, c’est toujours tout droit. Car la carte est comme lors de notre visite du Trollenbos à Boom : à l’envers.

Nous voilà arrivés au Lac de Bambois. On y a déjà consacré un article, sur son espace baignade, son jardin d’enfant (qu’on adore!), sa promenade en bord d’eau et sa plaine de jeux. On en profite cette fois pour vous parler de leur parcours sensoriel qui est installé du 28 mai au 30 septembre 2021.

Suivez les flèches et décorations de laine, qui stimulent le toucher, jusqu’à l’espace. On y enlève à nouveau ses chaussures, ce qui prend souvent autant de temps que l’activité en elle-même. Et c’est reparti pour un parcours pieds nus, beaucoup plus grand que celui de ReGare, et en extérieur. Léo s’y aventure, grimace quand ça fait mal, et poursuit jusqu’au bout. Isaac quant à lui aura fait 1 bon mètre.

C’est parti pour travailler l’ouïe : casseroles pendues, carillon de canettes, guitare géante. On ne va pas vous mentir, on ne tenait pas le tube de l’été. Mais ils se sont éclatés ! Et c’est bien le principal.

3. Une glace chez Glace & Ben

On rigole, on rigole, mais on n’irait pas manger une glace maintenant ?

On reprend les vélos et on monte jusque chez Glace & Ben, artisan glacier. Les garçons sont fatigués, c’est l’heure de la sieste, mais bizarrement, on ne les entend pas. L’enjeu est trop grand.

Une glace licorne pour Léo, milkshake pour Isaac, boule meringue (une tuerie!) pour Maman et Papa. Il est déjà l’heure de reprendre les vélos et rejoindre ReGare, où la voiture nous attend.

Plus on voyage à vélo avec les garçons et plus on apprécie. Sans jamais oublier le paquet de biscuits. Au cas où.

Pour vivre l’aventure

Garez votre véhicule sur le parking derrière le centre ReGare (Place de la Gare, 7 à Fosses-la-Ville). Vous n’en aurez plus besoin jusqu’à la fin de la journée.

L’entrée pour l’animation de ReGare « La Nature en 5 sens » coûte 2,5 EUR pp (gratuit jusque 12 ans).
L’accès au Lac coûte 4,9 € pour les adultes et 3,5€ pour les 3 – 11 ans.

Après avoir visité ReGare, montez sur le RaVel vers la gauche direction Mettet et suivez les indications Lac de Bambois (3km). Pour vous rendre chez Glace & Ben, en sortant du Lac, prenez à droite la rue du Grand Etang et remontez sur un km. Vous ne pourrez pas le rater.

Lunch : en fonction de l’horaire, vous pouvez luncher à la cafétéria du Lac de Bambois (croque-monsieur, petite pizza, …). Voire un petit repas plus étoffé au restaurant Le Bambois, situé juste en face de l’entrée du Lac.

Bonne découverte et à bientôt

Notre week-end à La Panne

Envie d’une pause, loin de la maison, des lessives, du ménage, de la routine ? Ca tombe bien nous aussi. On fait les sacs, on charge pelles et seaux, quelques biscuits à donner quand la route deviendra longue (ben quoi?), et on démarre direction la Côte belge, à La Panne plus exactement.

Le trajet se passe bien, Isaac chante 287 fois « Promenons-nous dans le bois » tandis que Léo nous récite, grâce à son Pokedex, les attaques de chaque Pokemon. Il y en a 800. Ca nous annonce la couleur pour notre prochaine route vers le Sud de la France.

Quelque deux heures plus tard, nous voilà garés. Ah non, d’abord nous rentrons dans un parking souterrain. Qui n’en est en fait pas un. Il s’agit des centaines de garages privés sous la digue. Il faut un badge pour en sortir. Attendons une bonne âme. Et espérons qu’elle ne soit pas, comme nous, un touriste un peu paumé.

On trouve enfin une place en ville. Vous voyez, celle qui nous fait toujours hésiter « on peut ? on ne peut pas? T’es sûr que..? ». Moment choisi par Pikachu pour lancer une attaque Cage-éclair. Léo peut maintenant lâcher son livre : les garçons, nous sommes arrivés à la mer.

Evidemment, ça commence toujours par « on se mouille un orteil, inutile d’enlever les habits ». Et pas besoin de vous faire un dessin sur comment ça finit. Quel pur bonheur de les voir (re)découvrir le sable, les vagues, les coquillages.

Où loger à La Panne

Alors, il y a évidemment l’offre locative en bord de mer et dans les rues avoisinantes. Mais comme nous partions avec Parrain, Tatie et les Cousins, nous voulions de l’espace dedans et un jardin à l’extérieur.

C’est grâce à Air BNB que nous découvrons le Domaine Duinendaele, situé à Adinkerke. Et plus exactement la maison de Lieve et Wim.

Il s’agit d’un domaine contenant un peu plus de 300 petites maisons, avec parking et jardin clôturé.

Nous n’avons pas pu profiter à 100% du Domaine en raison des restrictions sanitaires encore en vigueur lors de notre passage. Mais vous pourrez désormais profiter du restaurant, la piscine extérieure, la plaine de jeux, les terrains de sport (tennis, tennis de table, pétanque,…).

Le logement était dans un excellent état et parfaitement adapté (à 8, il s’agit d’avoir un peu d’espace…).
Et si le logement de Lieve n’est plus disponible, vous verrez sur la carte Air BNB qu’il n’est pas le seul à louer dans le domaine.

Où manger à La Panne

Sincèrement, vous nous connaissez, on a cherché des plans kidsfriendly, avec petite plaine de jeux, espace enfants, … en vain.

Mais puisqu’on a quand même vraiment bien mangé, on voulait partager avec vous ces adresses.

Sinon, en arrivant devant l’entrée, Isaac nous demande « c’est quoi un restaurant? ». Et là on a compris qu’il était vraiment temps que ça réouvre.

Resto Mes Amis

Situé dans la rue parallèle à la digue, le Resto Mes Amis présente une carte variée. Tarifs un peu plus élevés qu’une brasserie traditionnelle, mais les assiettes étaient très bien disposées et nous nous sommes régalés. Assurément, le plus joli Poulet-Frites-Compotes que vous pourrez manger!
Accueil au top et le personnel était adorable avec les enfants. On recommande.

Le Zest

Des moules sur la digue, ça vous dit ? Elles étaient excellentes au Zest, accueil sympa et chouette terrasse proche du sable.

Le Kuursaal

On y a pris l’apéro sur la terrasse, protégés du vent. Les garçons jouaient dans le sable sur la plage qui longe la digue. Du coup, nous y sommes restés diner. Service et repas classiques, mais confortable de prendre un verre et garder un oeil sur les enfants qui construisent leur château.

Plopsaland

Nous avons profité de notre séjour à La Panne pour emmener les garçons à Plopsaland (ancien Meli Park pour les nostalgiques).

Les parcs d’attraction ne sont pas notre activité préférée à faire avec les garçons. Ca ne nous a pas empêché d’y passer une très belle journée.

Serres Royales de Laeken

Chaque année et durant 3 semaines, les Serres de Laeken sont ouvertes au public. Et autant vous dire que le rendez-vous est au succès. A tel point que nous avons dû prendre un créneau qui n’arrangeait pas toute la famille. Seuls Maman et Léo ont eu droit à la visite.

Mais si Maman faisait les photos et que Papa n’était pas là, qui va rédiger l’article ? Bonne idée, demandons à Léo. Interview exclusive pour le blog de la BdA.

Papa : Léo, est-ce que tu voudrais m’expliquer l’aventure aux Serres de Laeken?

Léo : Maman a pris des photos des jolies fleurs. Moi j’ai mangé une tartine au saumon, et Maman deux. On se baladait, il y avait un cerf

P : Tu veux dire « une serre » ?

L : Ah oui c’est ça, une serre. C’est où il fait très chaud pour les fleurs, comme si on était en Afrique. Les fleurs y poussent bien. Elles sont roses, mauves, orange, plein de couleurs.

P : C’est marrant que tu parles de l’Afrique, car plusieurs variétés de plantes que tu as vues viennent d’Afrique, et plus précisément du Congo, ramenées par le Roi Leopold II lors de ses voyages. D’ailleurs, parle-moi du Roi…

L : On n’a pas vu le Roi. C’était pas vraiment chez lui, on était plutôt sur sa terrasse et on ne pouvait pas marcher sur l’herbe. Vu qu’elle était toute belle. Mais c’est aussi l’herbe de la Reine évidemment.

P : As-tu vu des animaux ?

L : Il y avait un oiseau, je voulais l’attraper mais il était un petit peu trop loin. Et j’ai aussi vu des paons, comme sur cette photo.

P : Ce sont des oies sauvages, Léo.

L : Ah oui, des oies. On a fait une grande promenade dans le Parc. Là non plus, on ne pouvait pas marcher sur l’herbe. Ni sur notre ombre. C’était difficile. Et la pelouse sentait bon.

P : La promenade était-elle libre ou suiviez-vous un guide ?

L : Non, mais il y avait plein de policiers. Vu que c’est très beau, il fallait qu’ils surveillent.

Pour vivre l’aventure

Les Serres sont ouvertes chaque année pendant 2 à 3 semaines (aux alentours de mai-juin).

Le prix est très démocratique : 2,5 EUR / personne.

Info et réservations via le site internet.

La promenade est très facile et accessibles aux poussettes / PMR.

La Promenade des Trolls à Boom

Le Domaine provincial De Schorre ne vous est pas inconnu. Bien sûr on pourrait vous parler de son mini golf. De son club de kayak-polo (les participants sont en kayak et doivent mettre une balle dans le goal adverse, je vous jure), de ses pédalos.

Mais c’est pour son événement annuel qu’il est connu aux 4 coins du monde : Tomorrowland, le célèbre festival de musique électronique.

Et ce partenariat a débouché sur une activité très instagrammable, à savoir …

La Promenade des Trolls

Thomas Dambo, artiste danois, a réalisé pour ces deux acteurs majeurs de la Province d’Anvers 7 Trolls, désormais cachés dans le « Trollen bos ».
Cachés, c’est vite dit puisque ces Trolls construits à partir de bois recyclés (anciennes palettes principalement) mesurent entre 4 et 18m. Autant dire qu’une fois proches, il est difficile de les manquer.

La promenade n’est pas balisée : vous récupérerez une carte à l’entrée du domaine afin de n’en louper aucun.

Un panneau indique l’entrée au « Trollen Bos ». Isaac nous lit la pancarte :  » …il est écrit… maman et papa… je vous aime …« 
Monh merci mon grand!

Rapidement, Léo prend les choses en mains. La carte, dans le mauvais sens, lui indique l’emplacement des Monstres de bois. Papa rectifie la direction en retournant la carte. Isaac pousse la poussette dans laquelle il devrait se trouver. Maman prend des photos de cette mascarade.
Pas de doute, la Bande d’Aventuriers est bien là.

Un parc récréatif

Le parc De Schorre, accessible gratuitement (!), est un espace d’activités très variées. Nous en avons cité quelques unes en début d’articles. Nous pouvons y ajouter un club d’initiation au parapente, un club de pêche, un sentier pieds nus (on en avait déjà testé un pour vous dans le Limbourg, souvenez-vous), et d’autres.

Léo s’est également lancé sur la marelle… longue de 200m. Sacré défi !

Nous avons manqué, en raison de la crise, le musée du vélo (De Velodroom) et le bike-café (De Musette). Maman et les enfants s’en remettront. Papa moins.

Pour conclure notre journée au Parc De Schorre, nous avions prévu un verre en terrasse pendant que les garçons profitaient de la grande plaine de jeux. Mais vous avez peut-être déjà constaté que selon l’intensité de la pluie, les parasols aux marques de bières ne sont étanches que quelques minutes à peine. Le temps de rassembler les affaires et de s’assurer que chacun avait son voisin, nous étions rincés et prêts à reprendre la route du retour.

Pour vivre l’aventure

Direction Boom, Schommerlei. Une fois à Boom, les indications sont assez claires et vous y trouverez plusieurs parkings gratuits.

Pas de réservation obligatoire , à l’exception des activités spéciales (mini-golf, Musée, …). L’entrée au parc est d’ailleurs libre et gratuite.

Voici le site internet où vous pourrez trouver les informations complémentaires.

Nous avons fait l’ensemble de la marche avec notre remorque velo Qeridoo. La plupart des chemins sont praticables, également accessibles PMR. D’autres le sont moins mais c’est bien renseigné sur la carte.

Une journée à Mariembourg

Nous vous avons déjà emmenés plusieurs fois dans le sud de la province de Namur. Ce n’est pas une surprise puisque c’est de là que nous sommes originaires.

On vous propose une sélection d’activités pour passer une superbe journée en famille à Mariembourg, à découvrir également sur le site de la RTBF.

Le Chemin de Fer à Vapeur des 3 Vallées

Plongez dans l’ambiance des années 50 et embarquez dans un train d’époque, avec le CFV3V, direction Treignes. Tout est fait pour nous replonger dans le Passé, du guichet au chef de gare.

On veut toujours offrir à nos enfants des excursions à sensations fortes, des animaux exotiques et des voyages beaucoup trop loin. Puis on se souvient qu’il n’en faut pas tant pour les émerveiller. Je peux vous confirmer qu’Isaac et Léo n’oublieront pas ce voyage dans le temps. Nous avions opté pour une des journées à thème organisées par le CFV3V, la Grande Chasse aux œufs, lors de notre premier voyage. Et un voyage simple la seconde fois.

On ne va pas se mentir : Léo n’a pas rentabilisé le prix du billet par des œufs en chocolat. Du haut de ses 3 ans (il vient de fêter ses 5 ans… que le temps passe…), il est descendu du train, a regardé à droite, à gauche, impressionné par ces énormes machines de métal, il a observé les enfants se ruer sur la zone de grande chasse aux œufs. Un pas en avant. Trois pas en arrière. Quand nous sommes enfin arrivés sur place, il ne restait que que quelques œufs plutôt proches du Sugus piétiné qu’on retrouve sur la place de l’Eglise, 3 jours après un baptême. Mais le bonheur était là, celui de trouver un œuf en chocolat apporté par les Cloches (ou la Poule, ou qui-vient-chez-vous).

Lors de notre second passage, Isaac était également du voyage. Les frères ont adoré voir les trains, taper la discussion avec l’accompagnatrice, crier lorsque le train est entré dans le tunnel, se mettre derrière le chauffeur, impressionnés par son panneau de commandes.
Et où se termine chacune de nos aventures? C’est une tradition désormais : à la plaine de jeux !

On a également profité de cette expédition pour tourner une vidéo de présentation pour la Fédération du Tourisme en Province de Namur. Voilà le lien du montage… inachevé, après que la Province ait coupé les vivres de sa Fédération du Tourisme.

Pour ajouter le CFV3V à votre « Journée à Mariembourg », rendez-vous sur l’article avec les infos pratiques.

Brasserie des Fagnes

A l’heure d’écrire ces lignes, nous n’avons pas encore pu profiter de la réouverture de l’Horeca. Mais croyez-nous, la Brasserie des Fagnes est un incontournable de la région. La BdF est bien plus qu’une simple Brasserie. Elle accueille le visiteur au Moulin de Mariembourg, lui présente l’histoire de sa bière depuis une ligne de production installée au Moulin, et est devenu un passage obligatoire pour qui souhaite savourer un bon repas ou simplement prendre un verre.

Revoici quelques uns de nos souvenirs.

Manger à l’intérieur ?

Nous y avons diné à l’occasion de l’anniversaire de Mama-venturier. Notre table était installée directement face à l’espace de jeux intérieur.
Vous savez, ce moment un peu compliqué pour les enfants après 25 minutes à avoir été sagement assis ? Et bien avoir cet espace sécurisé à quelques mètres de la table, ça aide. Et quand les enfants passent un bon moment, c’est également le cas de leurs parents.

Prendre un verre en terrasse ?

Grande terrasse très agréable qui donne sur une grande plaine de jeux? C’est le top ! Pour faire bref, nous avons repris cette espace dans notre top 3 des terrasses avec plaine. Une Fagnes blonde pour Papa, une Griottes pour Maman, les garçons au toboggan. Ce n’est pas un cocktail sur une plage de Guadeloupe. Mais on s’en rapproche.

Un panier pique-nique à emporter ?

C’est LA nouveauté sortie durant la crise sanitaire : le « Pack Soleil » pour deux personnes. Un sac comprenant une croute (pizza blanche prédécoupée), une bouteille de Fagnes (de votre choix) ou soft, deux verres offerts, un chocolat comme dessert et … une carte des meilleurs spots où profiter d’un bon pique-nique au calme. Nous avions déjà un endroit prévu et n’avons pas pu tester leur carte. Mais pour passer un bon moment, faites-leur confiance…
Ne trainez pas, on nous glisse que les Packs Soleil ne seront disponibles que jusque fin juin 2021.

Les infos de la Brasserie ? Vous les retrouverez dans l’article consacré à nos duos Terrasses+Plaine de jeux préférés.

Randonnée dans les bois de Géronsart

Nous vous proposons 3 parcours dont plus petit est la partie commune des 3.

Nous utilisons régulièrement l’application Wikiloc pour trouver des randonnées et les suivre ensuite. Pour l’instant, la version gratuite nous donne entière satisfaction.

4,8 km – Départ 100 Chevaux sur l’Herbe

Niveau très facile. Chemin praticables pour les poussettes (avec grosses roues). Départ depuis le parking de « 100 Chevaux sur l’Herbe ».

7,1 km – Départ du Moulin de Tromcourt

Niveau facile également mais distance un peu plus longue. Vous marche démarre du Moulin de Tromcourt, récemment restauré et remis en service. Après 1km, votre parcours rejoindra la boucle de 4,8km.

13,8 km – Départ du Moulin de Tromcourt

Nos aventuriers ne sont pas encore prêts à marcher une si longue distance. On vous propose de suivre l’itinéraire proposé par la page Les Randonnées de Papylou.

En Bonus

100 Chevaux sur l’Herbe à Géronsart

Il s’agit d’un refuge pour animaux qui en accueille à ce jour 180 (dont 125 équidés). Ils sont sauvés soit de l’abattoir, soit de de la maltraitance.

Chaque dimanche après-midi, vous pourrez leur rendre visite. Vous échangerez ensuite votre billet d’entrée contre un plat de carottes à donner ensuite aux chevaux.
Attention : dans le cadre de la crise sanitaire, le refuge n’est toujours pas ouvert au public)

C’est une très belles expérience pour les aventuriers en herbe. Et un beau geste pour soutenir cette association.

Grottes de Neptune à Petigny

On consacrera prochainement un article à Couvin, et les grottes en feront évidemment partie.

Mais s’il vous reste un peu de temps, on vous glisse quand même le lien. Visite agréable, spectacle son et lumière à l’intérieur, sentiers de randonnée autour, et … une plaine de jeux pour terminer la promenade.

Plus d’info à venir.

Top 3 des Terrasses avec Plaine de jeux

On espère que vous relirez cet article dans quelques mois, avec un sourire en coin, en vous disant « Oh oui je me souviens quand l’horeca était fermé et que l’ouverture prochaine des terrasses semblait être un mirage »

Mais à l’heure d’écrire ces lignes, les tenanciers décomptent les jours et ouvriront bientôt leurs terrasses.
Et si les parents en rêvent , les enfants ne sont pas en reste.
Dans cet article, on vous partage nos 3 duos « terrasse/plaine de jeux » préférés. Avec des photos d’époque, crise oblige…

  1. Brasserie de l’Abbaye de Maredsous

Que vous soyez cycliste, motard, randonneur, fan de bière ou tout autre profil, vous avez nécessairement entendu parler de l’Abbaye de Maredsous. Et cette renommée est méritée pour cet endroit que nous adorons.

L’Abbaye est avant tout un lieu de culte. Mais c’est de son exploitation touristique dont nous allons vous parler.

Depuis que Léo est né (et même avant), la Brasserie de l’Abbaye est un de nos incontournables chaque été. Et même avant, en fait. Dès le printemps, il est une valeur sure dans nos « instants en famille ».
Un cadre superbe, une restauration de qualité, d’excellents produits locaux à acheter (fromage, bière, pain), et … une terrasse avec plaine de jeux.

A plusieurs reprises, nous y sommes allés à vélo. Nous déposons la voiture à l’ancienne gare de Mettet, Léo et Isaac montent dans la remorque (Qeridoo Speedkid2 dont nous sommes très contents), et nous prenons le Ravel pendant une dizaine de km pour arriver à Maredsous. Bon, il faut pousser un peu maman dans la côte une fois là-bas. Puis il faut donner un caillou à chacun. Et souvent un petit biscuit. Par kilomètre. Oui, quand ils mangent ils ne se disputent pas. Papa et Maman se jettent un regard, sourire en coin, mi-coupables, mi-amusés. Vous aussi ça vous parle?

Une fois arrivés à l’abbaye, vous pourrez alors siroter un plateau dégustation de bières de Maredsous (pourquoi se contenter d’une quand on peut en goûter 3?) pendant que vos têtes blondes profitent dans cet espace fermé, sécurisé, et à la vue des parents. Plaisir et blessures aux genoux garantis!

Pour vivre l’aventure, suivez le guide.

2. Brasserie des Fagnes à Mariembourg

Pour être tout à fait honnête avec vous, on a vraiment hâte de vous faire découvrir l’espace jeux intérieur, Le Coin des P’tits Fagnards. Parcours entièrement sécurisé, à la vue des parents, qui permettra à toute la famille de passer un excellent moment. Mais le temps passe et il n’est toujours pas possible de manger à l’intérieur de la Brasserie des Fagnes, cet ancien Moulin bien connu dans la région couvinoise, où on brasse encore certaines variétés de la Fagnes (la bière locale… vendue désormais aux 4 coins du monde).

Qu’à cela ne tienne, la réouverture des terrasses vous permettra déjà d’accéder à la grande plaine de jeux extérieure dans ce superbe cadre bucolique. Deux espaces distincts et adaptés permettront de séparer les âges (0-5 ans et 6-12 ans) pour davantage de sécurité.

A la Brasserie des Fagnes, on boit de la Fagnes (blonde, brune, Griottes cerises, Triple, …). Et on vous conseille de commander « une croute » prédécoupée à partager, sorte de pizza sans sauce tomate qui se mariera parfaitement avec l’instant.

Ça, c’est la théorie. Car en pratique, Isaac n’a pas voulu aller dans le toboggan bleu car il va trop vite. Il n’a pas mangé la croûte car il y avait des feuilles dessus (c’est du persil Isaac, du persil). Et il était fâché de ne pas pouvoir monter sur la structure des grands. Si on voulait être tout à fait précis, on préciserait que Papa et Maman se sont troués dans les timing et que c’était l’heure de la sieste, moment préféré de la journée pour Isaac.

Du coup, promis on reviendra, mais plus au moment de la sainte-sieste.

Pour vivre l’aventure, suivez le guide.

3. Les 7 Meuses à Profondeville

Vous dire que les 7 Meuses sont une terrasse avec plaine de jeux, c’est plutôt réducteur. Mais puisque c’est le sujet de notre article, on ne pouvait pas ne pas en parler.

Le slogan des 7 Meuses? La « Positive Altitude ». Et nous sommes plutôt d’accord avec ça.
Restaurant, terrasse avec vue, espace de réunion, logements traditionnels et insolites, la proposition de services est vaste.

Ajoutons-y la superbe plaine de jeux, ses cabanes, le long de la terrasse d’où vous surplombez la vallée de la Meuse, de Namur à Yvoir.

Lors de notre dernière visite aux 7Meuses, Isaac avait quelques mois à peine et Léo était un jeune grand frère. Vous savez, cette première sortie avec deux enfants dont un en bas âge? La pointe de stress, l’espoir que le bébé ne hurlera pas (ou en tout cas pas toute la soirée), le doux rêve que Léo le grand frère restera tranquillement à table plutôt que d’explorer l’ensemble du restaurant?

Et bien, vous savez quoi? Je ne me souviens pas du résultat. Juste du plaisir de sortir en famille. C’est finalement bien ça l’essentiel.

Pour vivre l’aventure, suivez le guide.

Aquascope de Virelles

« Voilà votre sac d’aventurier : une paire de jumelles, un filet à papillon, une boite-loupe et un livre d’ornithologie »
C’est ainsi que commence notre dernière aventure, à l’Aquascope de Virelles, relayée également sur le site de la RTBF.

Un Aventurier équipé en vaut deux

Dès l’accueil, nous recevons une besace d’explorateur dont nous faisons l’inventaire.
Immédiatement, Léo se prête au jeu (avouons qu’il est bon public). Il est sur le pont et ne nous laisse pas ranger les jumelles dans le sac en bandoulière. Autour du cou, un point c’est tout.
On y glisse par contre tutu et couverture pour Isaac. Car les Aventuriers peuvent aussi avoir des coups de fatigue…

Nous voilà équipés pour nous lancer à la découverte de l’Aquascope de Virelles (près de Chimay, botte du Hainaut).

L’Aquascope, késako ?

L’Aquascope, c’est avant tout un lac de 80 Ha (1600 fois notre modeste jardin…) ainsi qu’un Centre d’accueil qui vous permettront de découvrir le spectacle offert par ce vaste point d’eau.

Des sentiers pédagogiques, des ruches didactiques, des points d’observation et des jardins ludiques vont rythmer votre promenade.
La faune et la flore y sont très développées. Papa-venturier a même pu scruter les cigognes perchées dans leur nid (avec les jumelles de Léo, âprement négociées…).

Un agréable moment en famille

Plutôt qu’une entrée simple, nous avons choisi de résoudre l’Enigme des Roseaux, animation proposée par l’Aquascope. Léo, toujours muni de sa paire de jumelles, avait pour mission de retrouver les animaux présents sur la carte.

Papa-venturier a mis quelques minutes pour réaliser que Léo ne faisait pas la mise au point des jumelles. Papa se demande encore ce que son blondinet regardait …
Léo a alors pu observer différentes variétés d’oiseaux, des grenouilles, et la vie autour du lac.

Isaac faisait sa route un peu plus loin et capturait des papillons avec son filet.

Nous n’avons pas trouvé tous les animaux demandés dans l’énigme et nous n’avons pu attraper qu’une sorte de bourdon avec le filet. Notre butin du jour est bien maigre mais Léo et Isaac se sont éclatés. Et c’est bien ça le principal.

Sans oublier la plaine de jeux

Après une marche (la promenade fait moins de 2km), des apprentissages sur nos modes de consommations, des observations d’animaux, nos aventuriers ont mérité un passage par la plaine de jeux. Et quelle plaine!

Isaac a immédiatement adopté le long toboggan (aucun risque, il longe la pente!), tandis que Léo s’est lancé le défi de grimper au sommet de la toile où trône à 4m de haut le nid de cigognes. Du haut, Papa entendait battre le petit cœur de Mama-venturier.

C’est certainement moins éducatif. Mais c’était mérité. Et vous savez comme nos petits aventuriers les aiment!

L’illustration de l’écotourisme… et de la décroissance?

Vous nous permettez une parenthèse?
C’est sans aucun doute le côté engagé de notre Bande d’Aventuriers qui nous donne envie de vous raconter brièvement cette histoire.

L’Aquascope de Virelles et son site incroyable sont l’illustration parfaite de la décroissance.

La dé-quoi? Ce concept économique, politique et social remet en cause l’idée selon laquelle l’augmentation des richesses conduit au bien-être social. Ce principe vise donc à réduire la production de biens et de services dans l’objectif de préserver l’environnement.

D’abord utilisé dans l’exploitation industrielle et minière (barrages pour produire de l’énergie), le lac a été submergé par le tourisme de masse au cours du siècle dernier. Berges en béton pour accueillir des barques, herbicides déversés dans l’eau pour détruire les roseaux qui « dérangeaient les sports nautiques », etc.

Au cours des années 1980, un projet réunissant 3 associations a été choisi pour reprendre la gestion du site. Avec un seul objectif : la protection de cet écosystème incroyable.

Et depuis près de 20 ans, l’Aquascope, Centre d’Interprétation de la Nature, développe un pari ambitieux : garder l’affectation touristique du site mais réduire son impact sur le milieu et de le mettre au profit de la sensibilisation.

Pour vivre l’aventure

Direction Rue du Lac à Virelles (Chimay). Un parking vous accueillera des deux côtés de la route. Les espaces sont accessibles aux poussettes et PMR.

En période de crise sanitaire, les réservations sont obligatoires via leur site.

Nous avons choisi le jeu familial (25 EUR pour une famille jusqu’à 6 personnes).
Mais vous pouvez également opter pour des entrées individuelles (7,5 EUR / adulte, et 4,5 EUR pour les 6-12 ans).

La Bande d’Aventuriers repérée par les caméras de l’Aquascope

La Ferme des Castors – Aiseau-Presles

Les Castors, c’est un impressionnant réseau d’activités basé à Aiseau-Presles (à la frontière entre les Provinces du Hainaut et de Namur). Vous y trouverez des stages, un domaine pour classes vertes, des manèges, un club de natation, une Maison des Jeunes, …

Castorland, parc attractif et touristique

La semaine, le parc est occupé par des stages ou des camps scolaires. Le mercredi après-midi et le samedi, les Castors ouvrent les portes au grand public. Et quel plaisir pour nos aventuriers !

En parallèle à nos articles, nous préparons un classement des meilleurs plaines de jeux. Castorland en fera assurément partie !

Des zones en fonction des âges (3-6 et 6-14), de superbes installations, une ferme pédagogique, des espaces avec bancs et tables (et de la restauration rapide hors période covid)…

Une plaine de jeux, mais pas que

Castorland propose aussi la location de ses espaces pour des fêtes d’anniversaire, des journées entre collègues, des animations barbecue, …

Pour vivre l’aventure

La Ferme des Castors est située à la Rue du Faubourg 16 à Aiseau.

Leur site reprend les informations de tout le réseau des Castors. Utilisez ce lien pour n’avoir que les infos sur Castorland.
En période de crise sanitaire, les réservations via l’adresse mail sont obligatoires.
Castorland est ouvert principalement les samedis et mercredis après-midi. Mais le mieux est de suivre et vérifier leur page Facebook : ils adaptent leurs ouvertures en fonction des disponibilités.

Enfin, les tarifs sont (très) abordables : 5 EUR/personne (gratuit pour les < 2 ans).


Semis de printemps

Chaque année, Papa-venturier prend quelques heures au début du printemps pour faire les semis qu’il replantera plus tard dans le potager.
Loin de nous la prétention d’être des experts en permaculture ou d’être les Pierre Rabhi du légume, nous vous partageons néanmoins quelques images de cette activité.

Le choix des graines

Avant de planter, nous avons sélectionné les légumes que nous voulons voir grandir au jardin. Cette année, nous rajoutons le panais et le navet à nos futures récoltes.
Toutes nos graines viennent de chez Semailles, artisan-semencier situé en Province de Namur. Toutes leurs graines sont bio et reproductibles. Découvrez également leur blog. Une mine d’or pour vous qui aimez prendre soin de votre jardin.

Les semis, une affaire de famille

Un sac de terreau, deux petites pelles, des pots vides et un déguisement de Spiderman, Léo et Isaac sont prêts.

Notre démarche se veut plutôt ludique et dans l’éveil que dans un apprentissage strict. Nous les laissons remplir leur pot à leur guise (ça, c’est quand la terre arrive jusqu’au pot…). L’activité est très intéressante pour les garçons sur le plan sensoriel, de la manipulation, du toucher.

Ils choisissent ensuite les graines parmi les dizaines de sortes disponibles, font des trous avec le doigt ou l’outil de leur choix.
Là non plus, nous ne leur faisons pas appliquer les règles élémentaires de jardinage, l’espace entre les graines, la profondeur pour planter, la quantité de graines (Isaac doit avoir planté 200 graines dans 15 cm de diamètre), …
Le seul objectif est de prendre conscience que de cette graine sortira une plante, qui donnera ensuite un légume. Quand ils auront compris cette démarche, nous les aiderons alors à affiner leur technique.

Nous terminons l’activité par un atelier dessin où chacun confectionne son étiquette et la colle sur son pot.