Lancement de notre crowdfunding – on a besoin de vous !

La Bande d’Aventuriers lance une marque d’articles lifestyle. Pour réussir ce lancement, nous avons un premier objectif à atteindre… et nous comptons sur vous pour nous y aider.

Rendez-vous sur https://fr.ulule.com/bandedaventuriers/ pour nous soutenir dans ce projet un peu dingue !

C’est super, mais pourquoi?

Une Bande d’Aventuriers? Vous avez la vôtre. On a la nôtre. On pourrait même en avoir une ensemble. 
En famille, en couple, entre amis, chaque bande est à l’image de ses aventures : unique. 

Notre Bande d’Aventuriers vous fait découvrir la Belgique à travers son blog depuis bientôt 2 ans. Mais la BDA, ce n’est pas juste un blog touristique, c’est avant tout un way of life. La famille. Le partage. L’aventure. Notre way of life. Et le vôtre, sans aucun doute.

Aussi, c’était important pour nous de retrouver ces valeurs dans les accessoires utilisés au quotidien
Et vous en connaissez beaucoup vous des marques d’aventuriers, qui vous ressemblent, durables, en alternative aux grandes marques internationales qui polluent et exploitent (bouuuuh!) ? 

Développer une marque à votre image, vous les Bandes d’Aventuriers, ça demande beaucoup de temps. Mais également des moyens importants. 

Ce crowdfunding, il nous permettra d’une part de mesurer votre intérêt pour ce projet, mais également d’en financer le lancement. Et pour ça, nous ne vous remercierons jamais assez. 

A quoi servira le financement

L’objectif est  simple : permettre à la marque Bande d’Aventuriers d’exister. 
 

Nous vous proposons pour ce premier produit BdA une

Gourde isotherme en co-branding avec la marque Qwetch. 

Utile de vous présenter à nouveau les bienfaits d’une gourde plutôt qu’une bouteille en plastique ? Sérieusement ? Non, il nous semblait bien! Mais cette fois, plus d’excuse, il faut y passer !

Des idées, on en a plein, mais on va avancer par étape. Et tout ça, grâce au succès de ce premier article :

  • 50 gourdes vendues  : on dépose la marque officiellement et on cherche d’autres sources de financement pour la suite.
  • 100 gourdes : on refait un stock de gourdes pour financer la suite du projet
  • 150 gourdes : on trouve un designer pour confectionner des vêtements matchy-matchy et une casquette qui déchire.
  • 300 gourdes : on fait réaliser un site e-commerce digne de ce nom, et on concurrence zalando (m’enfin ! alternative aux grandes marques on a dit!)   
  • Plus de 300 ? En plus d’être dingue, ce résultat nous permettra de réaliser les 1001 idées qui fourmillent encore.

Et pourquoi un co-branding avec Qwetch 

D’abord pour la qualité de leur produit (inox 18/8, pas d’élément en plastique, …). Quitte à faire l’effort d’acheter une gourde, autant être sûr que vous n’y développez pas un nid à bactéries ou une expérience sur la rouille. 
 
Mais également pour leur côté engagé (choix des partenaires qui respectent l’humain). On cherchait à tout prix un produit qui allait allier ces deux critères. Qwetch y répond à merveille

1% For the Planet : Et parce que d’autres enfants n’ont pas la chance de vivre des aventures, ce que nous trouvons absolument injuste, nous nous inscrivons dans le programme 1% For The Planet.

Nous nous engageons à reverser 1% des recettes de la marque à une association AMO (Aide en Milieu Ouvert) de la région namuroise afin que des familles moins chanceuses aient l’opportunité de partir en escapade et deviennent à leur tour une Bande d’Aventuriers. 
Parce que la famille est une valeur fondamentale à nos yeux. 

Week-end en Camping-Car à Durbuy/Barvaux

C’est parti pour la découverte de la vie en camping-car. Faut avouer, sur Insta, ça vend du rêve. En vrai aussi… après un temps d’adaptation. Fermez les yeux et imaginez votre maison, mais dont la superficie serait de 3m², sans lave-vaisselle, sans télé, avec des toilettes chimiques qu’il faut vider, une seule pièce où on dort, on mange, on s’habille, on joue, on cuisine, …

Vous l’avez ? Passez-y quelques heures et rapidement, vous vous rappellerez que c’est ça la vie en famille : des plaisirs simples, des jeux de société, des promenades, des moments de rires, des échanges, des galères qui unissent, des apéros, des repas partagés, courir après les canards qui se réfugient dans l’Ourthe.

Vous voulez tout savoir sur notre programme? La ville de Durbuy et le Parc des Topiaires, le Labyrinthe de Barvaux, notre Camping des Rochers du Glawan à Barvaux, et notre journée au festival de balades à thèmes Balades & vous ? On vous dit tout!

Durbuy et le Parc Topiaire

Avant de vous engouffrer dans la « plus petite ville du monde » et ses agréables ruelles, faites un arrêt au Parc des Topiaires. Pour faire bref, l’art topiaire consiste à tailler des arbustes dans un but décoratif. Déambulez entre les écureuils de buis, les haies sculptées. Notons que dans le parc dépassait d’une haie une ortie. Une. Vous connaissez la suite, non ?

Une fois la visite du parc terminée, nous reprenons les vélos et filons vers le centre de Durbuy. On décroche la remorque qui devient le poussette (notre fidèle Qeridoo Speedkid2). Et là, un seul objectif : passer un moment calme, en flânant dans les rues et en buvant une petite grenadine le long de l’Ourthe. Un aventurier a aussi le droit d’être un bon touriste, après tout.

Notre Camping – Les Rochers du Glawan

Pour notre première expérience en camping-car, on nous conseille le camping des Rochers du Glawan, situé à Barvaux. Chaque parcelle donne sur l’Ourthe d’un côté, et sur une prairie de l’autre. Prairie où se couche le soleil d’ailleurs. Ce qui ne gâche rien.

C’est là qu’Isaac soufflera les 3 bougies sur le cake préparé la veille par Papa. On les habitue petit à petit à la Van Life!

Un mot sur le camping ? Karel nous accueille comme il se doit. L’endroit est calme et hyper bien situé. Vos parcelles donnent directement sur une piste cyclable qui vous amène à Durbuy (6km) en longeant l’Ourthe.
Un supermarché (ouvert 7/7) est également disponible à moins d’1km, par cette même voie. Pratique!

Notre camping-car est équipé de sanitaires mais nous avons préféré utiliser les (toute nouvelles) installations chauffées du camping. Maman Sarah, un peu nareuse, ne s’est pas encore décidée à franchir le pas de la douche en camping-car.
Et franchement? Ca arrange bien Papa Kevin.. qui n’a pas encore compris comment allumer l’eau chaude dans le véhicule. Dites donc, ils tombent carrément bien ces nouveaux sanitaires.

Et pour la première fois cette année, le camping sera ouvert tout l’hiver. N’hésitez pas si vous êtes dans le coin et à la recherche d’un camping au rapport qualité/prix imbattable. Une Lupulus le long de l’Ourthe pendant que les enfants attrapent les canards, c’est ça la vie avec zéro défaut.

Le Labyrinthe de Barvaux

On monte tout en haut de la tour en arrivant au Labyrinthe pour montrer à Léo dans quelle aventure nous allons nous lancer. Imaginez face à vous, 11 ha de pieds de maïs, 600.000 grains et 6 km d’allées. Ca fait exactement le même effet sur son visage : Papa y lit de l’émerveillement, une pointe de stress, et beaucoup d’excitation. C’est parti !

Nous allons jouer franc jeu. Oui, on reçoit une carte du labyrinthe en arrivant. Oui, on se dit qu’on nous prend pour des débiles, une carte dans un labyrinthe, quel intérêt. Et oui… nous nous sommes perdus. Maman dira que c’est Léo qui tenait la carte. Léo tient la carte à l’envers. On est sauvés…
Voilà, fallait qu’on vous le dise. On peut vous raconter la suite maintenant.

On marche, on marche… et à mi-chemin, gros coup de fatigue pour Isaac. Papa avait été (trop) optimiste, la poussette est restée dans le camping car. C’est l’heure de montrer qui a le sens de l’orientation. « Si dans 2h je ne suis pas de retour avec la poussette, appelez les secours ». On n’appellera personne, et Isaac terminera la balade bien installé dans la Qeridoo.

On ne vous en dit pas plus et on vous laisse les surprises : des énigmes, des animations, des spectacles (Isaac, 3 ans, se fait appeler Monsieur Spectacle depuis qu’il a vu celui de Gaston…).

Gaston? Mais oui, chaque année a son thème au Labyrinthe de Barvaux. (vous noterez la transition, prouesse rédactionnelle!)
2021 accueillait la Belle et la Bête. On se souvient avoir vu passer Aladin, Robin des Bois, … On devrait découvrir bientôt celui de 2022.

Peu importe l’âge de vos aventuriers, il y en aura pour tous. En plus du labyrinthe « classique », il y a des structures pour les plus jeunes, une plaine de jeux, …

Balade & vous – Maison du Tourisme Condroz – Famenne

Lors de notre passage dans le territoire Condroz-Famenne, nous avons fait halte à Hamois, où se tenait le « festival des promenades à thèmes ». Est-ce que ça nous botte? un peu ouais !

Des balades contées, gourmandes, scientifiques, en tracteur, à cheval, sportives, enchantées, clairement il y en avait pour tous les goûts.

On voudrait surtout souligner une chouette découverte : en arrivant dans la région couverte par la Maison du Tourisme Condroz-Famenne, nous avons découvert des pancartes « Destination Familles » et « Famille Bienvenue ».
Pour nous qui cherchons du kidsfriendly partout en Belgique, nous qui sommes parfois déçus de voir que les kids sont oubliés, que rien n’est adapté, nous sommes heureux de voir certains espaces qui leur sont rendus, mis à disposition, et où ils comptent vraiment. Car avouez, on les aime, ces kids!

Pour vivre l’aventure

Le Labyrinthe est situé à Barvaux, Rue Basse Comène. Attention, le parc n’était ouvert que de juillet à début octobre cette année. Vérifiez pour 2022 à partir de quel mois les maïs seront à bonne hateur!
L’entrée coûte 15 EUR / adulte, 12 EUR / enfant et est gratuite pour les moins de 3 ans.
Chemins accessibles aux poussettes. Moins facilement PMR en autonomie à certains endroits. Mais avec un peu d’aide, ça passe 🙂

Le Camping des Rochers du Glawan se trouve à Barvaux (Rue des Glawans, ne ratez pas la rue étroite, à gauche en venant de Durbuy).
Nouveauté : ouvert toute l’année !
20 EUR / nuitée pour un camping-car. Réservations via le site internet.

Le Parc des Topiaires à Durbuy coûte 4,5 EUR / adulte et 1 EUR / enfant àpd 6 ans. Il y a un grand parking payant à l’avant (7 EUR/voiture).

La BdA, c’est vous – Week-end à Houffalize

On adore vous partager nos aventures. Mais pour respecter le rythme de nos petits blonds, pour vous faire profiter des jolies rencontres qu’on fait et comme nous ne sommes pas la seule Bande d’Aventuriers, on vous propose de partager à votre tour vos bons plans.

Caroline (33 ans) n’est pas blogueuse. Mais si vous saviez combien elle aime les vacances et vivre des aventures avec son compagnon Cosimo (36 ans) et leur fille Léane (4 ans), vous comprendriez que c’est bien dommage de ne pas pouvoir la lire.
Pas de panique, on lui fait une petite place sur notre blog.

L’heureuse famille a passé 2 nuits à Houffalize. Hou-quoi ? Mais si, un petit village près de Bastogne. Le Char. Les Ardennes. Les Lutgen. Vous l’avez?

Salut Caroline. Heureux de t’accueillir. Dis-nous tout sur ces quelques jours à Houffalize.

Caroline : Nous voici partis pour un petit séjour de 2 nuits. Nous avons choisi l’hôtel Vayamoundo, nous voulions un hôtel kids friendly et… c’est exactement ce que nous avons trouvé.

Un grand complexe ultra complet pour profiter avec vos enfants : piscines avec toboggans, aires de jeux intérieure et extérieure, mini-golf, ping-pong, tennis, accrobranches, tyrolienne, jeux d’eaux, mini ferme avec promenade en âne, animations certains soir (pour nous ca été spectacle de magie),…. Et tout ça compris dans le prix de votre réservation.
Petit bémol, à cause des restrictions covid tout se fait sur réservation, directement sur le site internet de l’hôtel.

Vous avez trouvé du temps pour vous détendre, dans ce programme chargé?

Caroline : Malgré la grandeur du complexe (je dirais même du club de vacances), le domaine est étendu et il y a moyen de se ressourcer, notamment grâce à la belle terrasse avec vue sur l’Ourthe dont dispose votre chambre

Nous avions choisi le séjour en demi-pension (plus facile avec un enfant), le repas était simple, du style lunch garden. Plusieurs choix de plats et d’accompagnements sous forme de buffet mais servi par le personnel (covid). Les boissons étaient également comprises dans le prix : soft, bière, vin, café.

Vous avez pu profiter de la région, en dehors du complexe ?

Caroline : En plus de ses activités, l’hôtel est situé dans le joli village d’Houffalize, où se trouve le centre récréatif Houtopia.

Nous y avons passé une petite journée avant de séjourner à l’hotel.

Houtopia est un centre récréatif et pédagogique dédié à la découverte des 5 sens. Il se compose d’un espace intérieur et d’un espace extérieur.

L’espace intérieur, que l’on visite pieds nus, est composé d’une foule d’activités, d’activités et d’expériences. Léane a adoré s’essayer à toutes les expériences et activités.

Attention que pour le moment la visite intérieure doit être réservée. Elle est prévue à une heure fixe et dure maximum 1h. Vous explorez comme vous le souhaitez cet espace et il y des explications pour chaque activité. Léane n’a pas tout compris mais elle a adoré chipoter et expérimenter ses sens. Cela tombait bien, c’est le dernier thème qu’elle avait travaillé à l’école !

A cela s’ajoute une plaine de jeux extérieure géante et des châteaux gonflables.

Léane y a trouvé son compte, elle a adoré descendre l’énorme toboggan et surtout les châteaux gonflables. Attention que pour les plus petits, les jeux sont assez compliqués !

Durant la journée, Houtopia organise aussi des ateliers, certain sous réservation, d’autre libre d’accès. Léane a été suivre celui consacré au toucher, avec différents bacs de manipulations

Sur place, vous pouvez facilement vous restaurez : frites, croque-monsieur, salades, crêpes.

Si vous êtes du coté des Ardennes, n’hésitez pas à vous y rendre avec vos enfants, vous passerez une belle journée. Mais comme partout, n’oubliez pas de réserver 😊

Merci beaucoup à Léane, Cosimo et Caroline pour ce bon plan. On rajoute Houffalize et Houtopia à notre to-do list (longue comme le bras, on avoue).

Pour vivre l’aventure

Retrouvez toutes les infos de l’hôtel sur le site internet.
Pour les tarifs, il y a tellement de formules… qu’on vous laisse simuler et choisir le type de logement voulu.

Pour organiser votre visite à Houtopia, rendez-vous sur le site et réservez vos billets.
Le centre est situé sur la place de l’Eglise à Houffalize.
L’entrée est gratuite jusqu’à 3 ans, et coûte 11 EUR pour les autres.

Namur en famille – de l’art, de l’eau et des donuts

Alors que nous y avons étudié et habité pendant plusieurs années, nous n’avions pas encore fait découvrir la ville de Namur à Léo et Isaac. C’était sur notre liste depuis plus d’un an… et nous attendions patiemment une météo propice.

Surtout que nous avions des guides de luxe pour la journée. Nos amis de la page facebook / instagram de Namur ma Belle nous ont accompagnés pour cette journée « kids in the city ».

Namur « L’art dans la ville » – Parcours Street Art

Faut d’abord qu’on vous raconte, Isaac, bientôt 3 ans, n’a quasi connu que notre monde en pleine crise sanitaire. Nous ne l’avions jamais vraiment emmené en ville … Il fallait le voir. Courir sur les trottoirs. S’émerveiller de la taille des bâtiments. Découvrir les escalators. On aurait cru voir un petit animal sorti de sa cage.
« Papa, est-ce que c’est un tram? » Non Isaac, c’est un bus. Il était vraiment temps de sortir.

Pour (re) découvrir Namur, on vous propose de le faire à travers les fresques qui décorent les bâtiments un peu partout en ville. De la gare au piétonnier, en passant par l’Enjambée et le quartier universitaire, vous serez attentifs aux subtiles touches artistiques. Et elles sont nombreuses.

Le Parcours Street Art peut se faire de deux façons. Soit à l’aide du plan numéroté proposé par la Ville (démarrez de la superbe gare de Namur), soit à l’aide de l’application développée par la plateforme HappyKids, qui recense les stages et activités extra-scolaires en Belgique. Sur cette dernière vous pourrez suivre la maps, cocher les oeuvres découvertes, et en lire les informations, anecdotes, histoires.

Pop Up Donuts

On avait confié le choix du restaurant à nos fins connaisseurs de Namur Ma Belle, habitués à tester et partager les bonnes adresses de la région namuroise.

Mais quand il s’agit d’y ajouter le critère « kidsfriendly », on se rend compte que l’offre n’est finalement pas si grande. (une piste de reconversion après notre vie d’aventuriers?)

Le choix est fait et on ne sera pas déçus : on part diner au Pop Up Donuts, situé sur la N4 à Erpent (sortie de Jambes).

Le Pop Up Donuts (qui n’est pas appelé à disparaitre, contrairement aux pop up stores) est un bar à Donuts (ça pour une surprise) et un bar à… pekets. Association surprenante à première vue… mais cohérente quand on y est.

Et là, on commence à avoir du kidsfriendly : au-delà de la carte (baggels en repas et … donuts en dessert), c’est toute une ambiance colorée (et franchement bien pensée) qui ravira vos enfants. Un petit salon pour y prendre des photos, une salle avec un kicker… au raz du sol, une autre petite salle qui sera bientôt consacrée aux enfants.
Avec en projet (mais pchuuut c’est encore secret) l’organisation d’anniversaires et de fêtes : conception et décoration par les enfants de leurs propres donuts dans les cuisines ouvertes, animation, ambiance. Et si tout est aussi bien pensé que ce qu’on y a découvert, on leur fera confiance les yeux fermés pour une fête réussie.

Promenade en bateau sur la Meuse

Namur est une ville portée par son art, sa culture, mais également par ses cours d’eau. Au confluent de la Sambre et la Meuse, le Grognon et la Citadelle qui trône fièrement au-dessus sont la parfaite illustration de cette superbe cohabitation.

Et si vous proposez alors aux garçons de prendre les commandes d’un petit bateau électrique (sans permis), alors la réussite de cette belle journée est garantie.

On a pensé 8 fois perdre une casquette dans l’eau, on a rattrapé 4 fois les gilets de sauvetage pensant que désormais, nous n’avions plus qu’un fils, on a eu quelques frayeurs car « tourne délicatement » n’a pas la même signification pour nous que pour Isaac vraisemblablement.
Nos matelots ont apprécié la balade et n’en ont pas perdu une miette.

Sinon, nous avons bien envie de revenir tester le paddle en couple (vous savez, ce qu’on était avant de devenir des parents…).

Merci aux Capitaineries de Namur pour l’accueil et le bel après-midi.

On reviendra pour essayer

  • le téléphérique : depuis le temps que Namur l’attend, nous avons également hâte de le découvrir, ainsi que les expos temporaires situées au Pavillon, tout en haut de la citadelle, sur l’esplanade.
  • les Grands Souterrains de la Citadelle de Namur : d’après nos échos, les souterrains sont très agréables à visiter en famille. Avec une animation son et lumière, on aime!

Pour vivre l’aventure

Le Pop Up Donuts est situé Rue de la Pavée 5 à Erpent (le long de la N4). Je n’ai pas retenu les prix, mais le rapport qualité/prix était correct.

La balade en bateau (sans permis) coûte 70 EUR / h. Les réservations se font sur le site des Capitaineries. Garez-vous dans le Boulevard de la Meuse à Jambes. Vous ne pourrez pas rater le bâtiment en contre-bas. Profitez-en pour boire un verre sur leur terrasse en bord d’eau.

La BdA, c’est vous – Durbuy Adventure Valley, par « La Cabane au Bout du Jardin »

On adore vous partager nos aventures. Mais pour respecter le rythme de nos petits blonds, pour vous faire profiter des jolies rencontres qu’on fait et comme nous ne sommes pas la seule Bande d’Aventuriers, on vous propose de partager à votre tour vos bons plans.

Pour ce premier échange, nous faisons un peu de place sur notre blog à nos amis de « La Cabane au Bout du Jardin » qui vous emmènent à Durbuy Adventure Valley, plus grand parc aventure de Belgique.

Vous retrouverez leur article complet sur leur blog.
Et voici leur partage!

Salut Marie ! Raconte-nous votre journée à DAV

Nous sommes allés à l’Adventure Valley de Durbuy avec Chloé (6ans) et sa cousine du même âge, pendant que Robin (4 ans) cherchait les trolls, avec une autre cousine, dans le domaine De Schorre que tu connais. Nous avons commencé par l’accrobranche puis nous nous sommes promenés dans le parcours de filets. Ensuite, nous avons découvert le « tubing slide » (descente en bouée ») et enfin, les filles ont pu profiter de la plaine de jeux.

Nous avons pris un goûter au Bar’Bru juste en face de la plaine. Il y avait encore d’autres activités à faire. En effet, il y a vraiment l’embarras du choix comme vous pouvez le voir sur le site, autant pour les enfants que pour les adultes ! Mais quand nous faisons une sortie avec les enfants, notre but n’est pas de galoper pour tout faire (pour « rentabiliser » la journée), nous souhaitons juste profiter de la journée en étant à l’écoute des envies de chacun. C’est pareil quand nous sommes à l’étranger ou quand nous visitons une ville. Nous nous laissons beaucoup guider par notre instinct, en nous engageant dans une rue qui nous attire, par exemple, même si on ne sait absolument pas où elle nous mène.

Combien de temps faut-il prévoir ?

L’idéal est d’avoir la journée devant soi. Il est préférable de faire les parcours d’accrobranche en début de journée ou en fin de journée. Pour les autres activités, nous n’avons pas dû patienter.

Quels sont tes coups de cœur ?

Assurément les bouées ! Chloé aurait pu y rester des heures. Personnellement, je crains les attractions à sensations. Mais ce jour-là, à Durbuy, j’avais envie d’essayer et je ne l’ai pas regretté !

Et ce que tu as moins aimé ?

L’accrobranche. Chloé avait la taille requise mais ça ne l’a pas empêchée d’avoir des difficultés à faire avancer l’ « exploglider » sur les plateformes et à ressentir parfois un certain inconfort. Nous avons déjà testé des parcours plus adaptés aux jeunes enfants (notamment l’Aventure Parc de Wavre).

Tes trucs et astuces pour une journée réussie ?

  • Acheter le ticket « visiteur » pour les parents (permet d’accompagner à l’accrobranche, se promener sur le site, la plaine de jeux et même de faire la descente en bouée)
  • Prévoir la journée complète sur place
  • Enfiler une tenue confortable
  • Programmer l’accrobranche en début ou fin de journée (pour éviter la file)
  • S’assurer que les enfants mesurent 1,2m pour profiter de l’accrobranche
  • Profiter 🙂

Et si je demande aux enfants leur sentiment après cette journée?

« Je voudrais que cette journée ne finisse jamais » dira Chloé au moment de repartir. Depuis, elle ne rêve que d’une chose : y retourner.

Oups, on en oublierait les présentations

Salut, moi c’est Marie. J’ai créé le blog en 2019. J’aime écrire et partager. L’objectif est que mes expériences, trouvailles, mais aussi mes flops puissent servir à d’autres. Tu sais ce que c’est, quand nos publications donnent lieu à des échanges, voire parfois à des rencontres (même virtuelles), c’est super gai et stimulant! Clin d’œil à mes amies qui m’ont encouragée à me lancer dans cette belle aventure 😉

A presque 34 ans, je m’inspire toujours d’un conseil donné par un de mes profs en 2e secondaire : « P.P.P = Pensée Positive Permanente ». On n’a qu’une vie, alors autant voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. 😉 Je prends mon rôle de maman à cœur, j’aime passer du temps avec mes enfants, dénicher des pépites pour eux (des albums jeunesse, des jeux, etc.), repérer et organiser de chouettes sorties en famille, leur proposer des activités créatives, les câliner… Je suis très famille et amis, j’aime les réunir et planifier des retrouvailles et des sorties… même des mois à l’avance (hum). Parfois, je voudrais laisser plus de place au « slow » dans mon quotidien et garder des week-ends libres pour pouvoir improviser une balade, un apéro ou pourquoi pas une escapade.

Mon amoureux s’appelle Maxime, il a 37 ans. C’est la force tranquille de notre couple. L’esprit « boy scout » (avec son couteau suisse, bien sûr) ne l’a pas quitté depuis son expérience dans les mouvements de jeunesse. Aujourd’hui, notre fille semble bien partie pour prendre la relève. Max aime beaucoup s’occuper du potager, bricoler, faire du sport, ne rien faire parfois (j’essaie de suivre son exemple mais c’est compliqué pour moi…) et nous proposer des aventures (comme un voyage « sac à dos » en Asie quand notre fille avait 13 mois ou des vacances sous tente en famille). Je suis parfois frileuse au départ mais dès le lendemain, après avoir parcouru quelques blogs, je suis emballée ! Nous nous complétons vraiment bien, je me sens donc totalement en confiance lorsqu’il s’agit de relever des défis en sa compagnie.

Notre aînée, Chloé, a 6 ans (« et presque 8 mois », ajouterait-elle). Si je devais la décrire en quelques mots, je dirais qu’elle est sensible, câline, créative, curieuse, aventurière, pétillante, gourmande et qu’elle a une mémoire d’enfer… Elle est toujours partante pour découvrir un nouvel endroit, une nouvelle activité, un nouveau livre… et elle est fan de sensations fortes ! Nous avons découvert cet été qu’elle aimait les balades en montagne, quand le chemin est parsemé de petits obstacles en tous genres et qu’il faut donc être attentif pour ne pas trébucher. Cela lui a donné envie d’avoir des bâtons de marche ; je lui ai proposé de demander ça à Saint-Nicolas mais ça l’a refroidie d’un coup, haha. Elle rêverait qu’on la réveille en pleine nuit pour aller voir le lever du soleil… Comme dans le magnifique album « Nous avons rendez-vous » de Marie Dorléans. Un grand coup de cœur à la maison !

Robin, quant à lui, a eu 4 ans fin avril. Il est bavard (et n’hésite pas à raconter des salades), un peu boudeur, hyper attaché aux petites choses (des « brols » à nos yeux mais des trésors pour lui) comme les pièces, les clés, les cailloux, les enveloppes, les feuilles de brouillon et j’en passe (un vrai petit collectionneur !). Il est câlin et sensible. En balade, il peut craquer pour une coccinelle ou s’émerveiller devant une jolie fleur… Il est fan des pompiers, des dragons et de Pat patrouille, entouré d’un harem (il n’a invité que des filles pour ses 4 ans), il aime autant bricoler avec son papa que fabriquer des bracelets… Quand il joue à « Tu préfères ? », il ne propose que des options fatales, par exemple « Tu préfères être dans un train et mourir ou sauter dans un château gonflable, te casser la tête et mourir ? ». Quand il est à fond dans une chanson, il ne chante plus, il crie… Bref, on ne s’ennuie pas avec notre petit « one man show » ! Je vais m’arrêter là, cela vous donne déjà un bon aperçu de notre famille je crois. Mes enfants ne sont pas les miens pour rien… Je suis une pipelette, moi aussi ! 

Merci à cette jolie famille d’avoir partagé son aventures et ses anecdotes. On a hâte de découvrir la suite.

A Francorchamps, il n’y a pas que le circuit

Jamais les amateurs de sport automobile nous le pardonneront. Mais nous allons vous parler de notre week-end à Francorchamps, et il n’était pas consacré aux voitures. Ou plutôt… ce n’était pas prévu…

Une petite randonnée au Lac de Butgenbach

Nous revoilà en Haute Ardenne, en Province de Liège, pour un week-end de 3 jours. Tellement de choses à y faire, nous y revenons avec beaucoup de plaisir. La dernière fois, c’était en hiver. Cette fois, nous découvrons la région en été (ou ce qui aurait dû l’être).

Nous nous rendons au Lac de Butgenbach que nous n’avions pas pu visiter en janvier, faute de temps. Les poches sont remplies de biscuits, chacun tient sa pomme de pin, nous avons même le soleil, tous les feux sont au vert.

Petite marche de 5,6km au programme, le long du Lac de Butgenbach, dans les bois et à travers champs. Très agréable, accessible aux poussettes (bon parfois il faut faire un peu de cross, pour le bonheur des enfants). Sincèrement ? On vous la recommande. Et si vous avez des aventuriers plus aguerris, il y a des dizaines de parcours à découvrir, notamment sur Wikiloc.

Pour le diner et l’après-midi, nous avions imaginé « un pique-nique dans un endroit retiré où nous pourrions nous baigner tranquillement dans le lac ».
Nous voilà posés à Venntastic Beach. Complètement à l’opposé de ce que nous pensions. Le petit diner servi sous leur tente était dégueu.
Pour ce qui est de la tranquillité, ça grouillait de dos rougis par le soleil. Une vraie fourmilière.
Mais finalement, pour les garçons, une pelle, un râteau, un peu de sable et l’eau, il n’en fallait pas davantage…

Logement au Gite du Circuit

« Je vous ai mis une bouteille de bière locale au frais ». Papa aime l’accueil.
« J’ai oublié de vous dire qu’il y a une piscine dans le jardin ». Maman aime l’accueil.
« Il y a une télévision dans chaque chambre ». Les enfants aiment l’accueil.

Idéalement situé (à quelques km de Spa, Stavelot et Malmedy), le logement a largement répondu à nos attentes et nous vous le conseillons si vous cherchez un top rapport qualité-prix. Merci à Michael pour son accueil chaleureux (avec un très léger accent liégeois qui sent le soleil).

On voudrait aller à Coo mais… faut qu’on vous raconte!

Le dimanche, on se met en route direction la cascade de Coo, plus haute cascade naturelle en Belgique. Youpie quoi.

On prend de quoi mettre sur le pain, beurre, jambon, fromage, nous achèterons une baguette sur la route pour faire un petit pique-nique lors d’une petite marche autour de Coo.

Sauf qu’on n’avait pas anticipé que se tiendrait autour de Francorchamps la manche de rallye WRC (brillamment remportée par Thierry Neuville, cocorico).

On se trompe de route pour sortir du village et… nous voilà en dessous de la ligne de départ de la spéciale qui démarre dans 20‘. Vous pensez bien, Papa se sent pousser des ailes à parcourir, sous les yeux des supporters massés derrière les barrières, les premiers hectomètres de la spéciale.

Le rêve éveillé prend fin 1 km plus tard quand un commissaire nous arrête (alors qu’on faisait un temps, je vous jure!).

Demi-tour, sortie du village impossible, pas plus que le retour au gîte, nous voilà condamnés à sonner chez des habitants pour mendier un peu de pain pour y mettre notre charcuterie… Avoir des enfants dans pareille situation est conseillé, ça attendrit les riverains.

Bref, on trouve un spot entre les champs, on s’installe. Un peu plus tard, nous redescendrons voir les voitures. Quitte à y être…

Et finalement, 5h plus tard, la cascade de Coo

On s’attendait à un endroit naturel et tranquille. On avait prévu une petite marche.

Au lieu de ça, nous nous sommes retrouvés dans un endroit hyper touristique, qui grouille de curieux. Impossible d’avoir une jolie photo de la cascade.

Nous nous promettons d’y revenir, à une heure plus appropriée, et de faire une marche dans les bois autour. Car quand vous vous éloignez de quelques mètres, la nature reprend ses droits.

Bref, un week-end dont on se souviendra. Avouez, c’est ça aussi l’aventure.

Pour vivre l’aventure

Pour le logement, évitez la commission booking à l’hôte et passez en direct via son site. Gite 3 chambres double, excellent état et parfaitement adapté. Nous avons payé 330 EUR pour 2 nuits (en pleine saison, le week-end).

La marche autour du lac de Butgenbach est dispo sur Wikiloc via ce lien. Et comme je disais, si vous voulez plus long, utilisez le site pour en découvrir, il y en a des dizaines. Garez-vous au parking Muhrenberg. Mais perso je ne l’ai pas trouvé sur le gps, j’ai dû utiliser les coordonnées gps que voici 50.423016, 6.228929

Enjoy!

Forestia à Theux – Parc animalier et d’aventures

Depuis des mois, Isaac (bientôt 3 ans) nous parle des loups.
« Je pourrai aller dans leurs bras? » … « on n’a pas peur des loups, on les pousse » … « on va voir les loups? » … une sorte de relation Je t’aime – Moi non plus.

Et comme nous sommes des horribles parents qui ne peuvent presque rien refuser à leurs garçons – avouez, vous aussi? – nous les avons emmenés voir l’animal tant convoité : le Loup.

Forestia, Aventures au coeur de la forêt

Direction Theux (près de Spa) et le Parc Forestia, pour la Bande d’Aventuriers.

Forestia se compose de deux parties
– Le Parc Animalier : 300 animaux de nos climats, en semi-liberté
– Le Parc Aventures : 11 parcours dans les arbres (« accro’branche ») et 2 tyroliennes

Notre journée commence naturellement par les animaux. Nous achetons un paquet de granulés à l’accueil que nous pourrons donner à manger aux animaux. « Sauf aux bisons et aux marmottes »

La promenade fait 1,5 km, au cœur de la forêt. On se sent plutôt dans Jurassic Park qu’au Zoo d’Anvers, entourés de part et d’autres par des étendues vertes et boisées où nous apercevons les animaux.

A la vue de Léo et Isaac (ou bien du sac de granulés, mais qui suis-je pour juger), un troupeau de daims et chevreuils s’approche de la clôture.

D’abord peureux « je te jette la graine, au cas où tu me mangerais la main », les garçons attrapent la technique. Vous savez, celle où vous ouvrez la main à plat et où la langue de l’animal vous nettoie la paume. Beurk, dégueu.

Il est où l’été ?

Des bisons (qui pèsent jusqu’à 1 tonne !), des sangliers, des ours, des rennes. Les garçons en ont plein les yeux. Jusqu’à … La Rencontre.

Une fois la balade terminée, arrêt obligatoire à la plaine de jeux (comme d’hab quoi). On voudrait enchainer avec le Parc Aventures et les parcours dans les arbres. Mais vous l’aurez remarqué comme nous : on a l’impression de ne pas être sortis de l’automne 2020. La pluie aura raison de la suite. Maman et les garçons se consolent avec un chocolat chaud au Forest’Bar. Papa avec une Forest’Beer. Ca aurait pu être pire, c’est vrai…

Des animaux dans leur climat en semi-liberté

Nous n’avons pas la prétention de donner des leçons. Au contraire, nous remettons en question nos propres habitudes. Et voir un ours polaire dans un zoo classique, sous 30 degrés en été, sur une banquise en béton, c’est une situation inadmissible à nos yeux.

C’est précisément pour cette raison que nous avons choisi Forestia pour cette aventure. Nous aurions pu vous parler également du Domaine des Grottes de Han, qui partage les mêmes valeurs.
Les animaux s’y trouvent en semi-liberté, en troupeau, dans des étendues de plusieurs hectares pour certains, et avec d’autres races d’animaux. Il se peut d’ailleurs que vous en ratiez certains.

Sur le fond, ça reste de la captivité. Mais on se plait à croire que nous sommes loin du lion dans une cage, ou d’un panda derrière une vitre.

Pour vivre l’aventure

L’adresse du jour : Rue du Parc 1 à Theux

Réservez votre passage sur forestia.be

Le prix dépend de votre choix : soit le parc animalier, soit animalier + aventures
12 / 17,5 pour les 4 à 7 ans
14 / 20,5 pour les 8 à 11 ans
15,5 / 26 pour les 12 ans et + (étudiants)
17,5 / 28,5 pour les adultes

Le parc est accessible aux PMR et poussettes. L’ensemble des routes est asphalté, la promenade est facile.

Totemus : une chasse au trésor dans chaque ville

Il y a quelques jours, la Travellers Family a découvert Totemus et nous lance , sur Instagram, le défi d’en faire autant. Et vous le savez, nous sommes plutôt bon public pour ce genre d’initiatives.

L’application Totemus

Avant d’ouvrir la voiture, il faut d’abord ouvrir l’Apple Store et charger son téléphone. Car Totemus, c’est une application pour smartphone, à mi-chemin entre le jeu de piste et le geocaching. Elle met en valeur le patrimoine local et ses richesses. Testons ça.

Après avoir téléchargé l’app (méga intuitive, soit dit en passant), nous examinons le concept et les différentes chasses au trésor proches de chez nous. Charleroi ? Namur ? Mariembourg ? Non, ce sera Walcourt, 3,4 km, durée 1h15.

A la découverte de Walcourt

Vous connaissez la grande passion des garçons pour les plaines de jeux ? Sachez que ça complique la donne quand la plaine est située au début de notre aventure. Car c’est à l’Office du Tourisme de Walcourt que démarre notre chasse. Et qu’est-ce qui se cache derrière l’Office ? De fait…

Isaac nous aura beaucoup parlé de son retour à la plaine de jeux. Parfois avec motivation. Parfois avec frustration.

Et si vous vous demandez « une chasse peut-elle être interrompue et reprise ensuite? », le jour d’après par exemple, la réponse est « Oui »…
Nous sommes donc revenus le lendemain avec Léo, qui achèvera cette quête au totem, permettant à Isaac de rejoindre plus vite son trésor à lui : la balancelle et le toboggan.

Walcourt, ses ruelles, sa Basilique

Quelle belle découverte ! Et pour être honnête, nous ne l’aurions pas faite sans l’application qui nous a guidés dans ces ruelles pavées et ces escaliers cachés. Walcourt réserve bien des surprises. On se croirait presque dans un village du sud de la France.

Et pour être encore plus honnête ? La promenade pourrait être encore plus belle avec davantage d’entretien et quelques aménagements. Amis du Collège Communal de Walcourt, si vous nous lisez … 🙂

On gagne quoi ?

C’est la première réaction de Léo en fin de parcours : « et il est où le trésor? ». De fait, une chasse au trésor sans trésor, ça perd de son sens.

Totemus y a remédié. Après chaque balade, vous recevez des Toteez, qui pourront être échangés sur la boutique de Totemus. Contre des bons cadeaux chez leurs partenaires. Mais aussi contre des Badges Totemus (chaque Province y est représentée par un symbole).

Nous venons de commander les nôtres pour notre prochaine expédition Totemus. L’arrivée dévoilera cette petite récompense, que les enfants serreront dans leurs petites mains moites comme le plus précieux des trésors.

Pour vivre l’aventure

Rien de plus simple, téléchargez l’application, choisissez une ville et c’est parti !

Pour l’App Store (Apple)

Pour le Play Store (Android)

Et pour découvrir les chasses ainsi que la boutique de récompenses, c’est par ici

Découvrir Fosses-la-Ville à vélo

L’Office du Tourisme de Fosses-la-Ville (entre Namur et Charleroi) a organisé une journée « Découverte de l’entité » et cherchait, pour la tester, une famille avec enfants, appréciant les aventures à vélo. Ca ne vous rappelle personne?

C’est évidemment avec plaisir que nous nous lançons dans cette nouvelle escapade. Et nous sommes heureux de vous en donner les étapes. Une journée sur-mesure, ça vous tente?

  1. ReGare – La Nature en 5 sens

Notre aventure démarre au Centre d’interprétation « ReGare ».

ReGare, c’est la transformation de l’ancienne gare de Fosses en un point info touristique et un espace culturel, principalement consacré aux folklores fossois et régional.

Du 28 mai au 3 octobre 2021, vous pourrez y découvrir l’animation « La Nature en 5 sens ». On vous laisse découvrir quelques photos sans tout vous dévoiler. Nous vous conseillons une seule chose : capturez l’instant où vos enfants marcheront sur les pommes de pins, goûteront un clou de girofle et sentiront la citronnelle. Sensations garanties!

Vous y découvrirez également de nombreuses photos nature prises au Lac de Bambois par le Groupe d’Observation Permanente du Lac.

Très agréable moment de partage et de rigolade en famille.

2. A vélo direction le Lac de Bambois

On accroche la remorque aux vélos (celui de papa pour être exact), on y charge les jeunes aventuriers et on monte sur le RaVeL direction le Lac de Bambois.

Maman vous dira que ça monte pour aller. Papa vous dira que c’était trop facile. La vérité est certainement entre les deux.
La distance entre le centre et le lac est de 3km, sur cette route uniquement accessibles aux piétons, cyclistes, cavaliers et personnes à mobilité réduite.

C’est Léo qui tient la carte. Heureusement, c’est toujours tout droit. Car la carte est comme lors de notre visite du Trollenbos à Boom : à l’envers.

Nous voilà arrivés au Lac de Bambois. On y a déjà consacré un article, sur son espace baignade, son jardin d’enfant (qu’on adore!), sa promenade en bord d’eau et sa plaine de jeux. On en profite cette fois pour vous parler de leur parcours sensoriel qui est installé du 28 mai au 30 septembre 2021.

Suivez les flèches et décorations de laine, qui stimulent le toucher, jusqu’à l’espace. On y enlève à nouveau ses chaussures, ce qui prend souvent autant de temps que l’activité en elle-même. Et c’est reparti pour un parcours pieds nus, beaucoup plus grand que celui de ReGare, et en extérieur. Léo s’y aventure, grimace quand ça fait mal, et poursuit jusqu’au bout. Isaac quant à lui aura fait 1 bon mètre.

C’est parti pour travailler l’ouïe : casseroles pendues, carillon de canettes, guitare géante. On ne va pas vous mentir, on ne tenait pas le tube de l’été. Mais ils se sont éclatés ! Et c’est bien le principal.

3. Une glace chez Glace & Ben

On rigole, on rigole, mais on n’irait pas manger une glace maintenant ?

On reprend les vélos et on monte jusque chez Glace & Ben, artisan glacier. Les garçons sont fatigués, c’est l’heure de la sieste, mais bizarrement, on ne les entend pas. L’enjeu est trop grand.

Une glace licorne pour Léo, milkshake pour Isaac, boule meringue (une tuerie!) pour Maman et Papa. Il est déjà l’heure de reprendre les vélos et rejoindre ReGare, où la voiture nous attend.

Plus on voyage à vélo avec les garçons et plus on apprécie. Sans jamais oublier le paquet de biscuits. Au cas où.

Pour vivre l’aventure

Garez votre véhicule sur le parking derrière le centre ReGare (Place de la Gare, 7 à Fosses-la-Ville). Vous n’en aurez plus besoin jusqu’à la fin de la journée.

L’entrée pour l’animation de ReGare « La Nature en 5 sens » coûte 2,5 EUR pp (gratuit jusque 12 ans).
L’accès au Lac coûte 4,9 € pour les adultes et 3,5€ pour les 3 – 11 ans.

Après avoir visité ReGare, montez sur le RaVel vers la gauche direction Mettet et suivez les indications Lac de Bambois (3km). Pour vous rendre chez Glace & Ben, en sortant du Lac, prenez à droite la rue du Grand Etang et remontez sur un km. Vous ne pourrez pas le rater.

Lunch : en fonction de l’horaire, vous pouvez luncher à la cafétéria du Lac de Bambois (croque-monsieur, petite pizza, …). Voire un petit repas plus étoffé au restaurant Le Bambois, situé juste en face de l’entrée du Lac.

Bonne découverte et à bientôt

Notre week-end à La Panne

Envie d’une pause, loin de la maison, des lessives, du ménage, de la routine ? Ca tombe bien nous aussi. On fait les sacs, on charge pelles et seaux, quelques biscuits à donner quand la route deviendra longue (ben quoi?), et on démarre direction la Côte belge, à La Panne plus exactement.

Le trajet se passe bien, Isaac chante 287 fois « Promenons-nous dans le bois » tandis que Léo nous récite, grâce à son Pokedex, les attaques de chaque Pokemon. Il y en a 800. Ca nous annonce la couleur pour notre prochaine route vers le Sud de la France.

Quelque deux heures plus tard, nous voilà garés. Ah non, d’abord nous rentrons dans un parking souterrain. Qui n’en est en fait pas un. Il s’agit des centaines de garages privés sous la digue. Il faut un badge pour en sortir. Attendons une bonne âme. Et espérons qu’elle ne soit pas, comme nous, un touriste un peu paumé.

On trouve enfin une place en ville. Vous voyez, celle qui nous fait toujours hésiter « on peut ? on ne peut pas? T’es sûr que..? ». Moment choisi par Pikachu pour lancer une attaque Cage-éclair. Léo peut maintenant lâcher son livre : les garçons, nous sommes arrivés à la mer.

Evidemment, ça commence toujours par « on se mouille un orteil, inutile d’enlever les habits ». Et pas besoin de vous faire un dessin sur comment ça finit. Quel pur bonheur de les voir (re)découvrir le sable, les vagues, les coquillages.

Où loger à La Panne

Alors, il y a évidemment l’offre locative en bord de mer et dans les rues avoisinantes. Mais comme nous partions avec Parrain, Tatie et les Cousins, nous voulions de l’espace dedans et un jardin à l’extérieur.

C’est grâce à Air BNB que nous découvrons le Domaine Duinendaele, situé à Adinkerke. Et plus exactement la maison de Lieve et Wim.

Il s’agit d’un domaine contenant un peu plus de 300 petites maisons, avec parking et jardin clôturé.

Nous n’avons pas pu profiter à 100% du Domaine en raison des restrictions sanitaires encore en vigueur lors de notre passage. Mais vous pourrez désormais profiter du restaurant, la piscine extérieure, la plaine de jeux, les terrains de sport (tennis, tennis de table, pétanque,…).

Le logement était dans un excellent état et parfaitement adapté (à 8, il s’agit d’avoir un peu d’espace…).
Et si le logement de Lieve n’est plus disponible, vous verrez sur la carte Air BNB qu’il n’est pas le seul à louer dans le domaine.

Où manger à La Panne

Sincèrement, vous nous connaissez, on a cherché des plans kidsfriendly, avec petite plaine de jeux, espace enfants, … en vain.

Mais puisqu’on a quand même vraiment bien mangé, on voulait partager avec vous ces adresses.

Sinon, en arrivant devant l’entrée, Isaac nous demande « c’est quoi un restaurant? ». Et là on a compris qu’il était vraiment temps que ça réouvre.

Resto Mes Amis

Situé dans la rue parallèle à la digue, le Resto Mes Amis présente une carte variée. Tarifs un peu plus élevés qu’une brasserie traditionnelle, mais les assiettes étaient très bien disposées et nous nous sommes régalés. Assurément, le plus joli Poulet-Frites-Compotes que vous pourrez manger!
Accueil au top et le personnel était adorable avec les enfants. On recommande.

Le Zest

Des moules sur la digue, ça vous dit ? Elles étaient excellentes au Zest, accueil sympa et chouette terrasse proche du sable.

Le Kuursaal

On y a pris l’apéro sur la terrasse, protégés du vent. Les garçons jouaient dans le sable sur la plage qui longe la digue. Du coup, nous y sommes restés diner. Service et repas classiques, mais confortable de prendre un verre et garder un oeil sur les enfants qui construisent leur château.

Plopsaland

Nous avons profité de notre séjour à La Panne pour emmener les garçons à Plopsaland (ancien Meli Park pour les nostalgiques).

Les parcs d’attraction ne sont pas notre activité préférée à faire avec les garçons. Ca ne nous a pas empêché d’y passer une très belle journée.